dimanche 17 mars 2019

Explo sous le Béout

Aujourd'hui Fred De joly m'amène découvrir une vielle cavité oublié, la grotte de la soif. Cavité découvert et exploré par lui même il y a une vingtaine d'année... A l'époque Beaucoup plus fin il avait progresser sur 80m environs jusqu'à un puits remontant. A la demande de Fred, entrevu par De Muyser et Grimbert du GRAS jusqu'au même puits qui se bouche par une coulée de calcite. Plus proche de nous, Alain Dole du GSHP reconnait partiellement la cavité toujours à la demande de Fred. Ce dernier se languit qu'un spéléo s'intéresse à cette cavité. Depuis deux ans dans notre club naturellement on reprend ces cavités en suspend... Me voici à l'entrée une haute faille de 3m environs mais ou seul le passage n'est possible qu'à ras du sol. La grotte aspire, je m'équipe et je m'engage dans une reptation. Après une dizaine de mètres et un passage bien technique je débouche dans du gros! Très beau méandre avec trace de surcreusement, banquette, que du bon! Je continu et désescalade un premier ressaut. Je suis dans un pseudo actif le sol est couvert d'une calcite immaculé avec des pisolites des cavernes. Je progresse donc dans cette belle galerie, le plafond s'abaisse et un beau Laminoir de 5 mètres de large continu... La progression se fait plus ou moins dans l'eau. Je fait demi-tour pour rejoindre Fred.
Nous passons la journée à Agrandir les 10 premiers mètres histoire d'être à notre aise pour la suite de l'explo. Vers 15h ça passe enfin!
On repart pour l'explo, nous voici devant le laminoir ou l'on progresse sur une dizaine de mètre. La voute se relève.
Fred m'attendra ici je repars en reptation dans un creusement effectué par Fred il y a 20 ans... J'arrive dans un vestibule ou je retrouve le seau et la gamelle qui on servi à la désob. Il y a aussi un crane de chevreuil.
J’aperçois effectivement le puits remontant calcifié, je ne sent pas forcément du courant d'air. Ce genre de coulée se referme très souvent mais par acquis de conscience je l'escalade en libre.
J'arrive sur ce qui ressemble au sommet du puits qui effectivement est bouché. Une coulé qui forme un coude cache tout de même une partie. Je vais donc y mettre la tête. Le conduit continu à ma grande surprise. Je tente le passage et là encore çà passe, juste mais ça passe. je monte de deux mètres de plus, en haut un méandre en conduite forcé style sortie Titouanouk par ST Michel. Et là quand mon corps bouche plus ou moins le conduit à taille humaine j'ai l'air qui vromis dans les oreilles et qui fait bouger mon buff! Un truc de dingue j'ai retrouvé tout le courant d'air aspirant qui s'engouffre dans le méandre...
Comme il faut agrandir sur 1.5 m minimum car le méandre fait un coude vers l'inconnu, je redescend jusqu'au Laminoir. A noté que le passage creusé par Fred siphonne avec des traces de mise en charge 50cm au dessus...
On revient tranquillement sur nos pas profitant du paysage tout en effectuant quelques photos.
On repère plusieurs passages mais sans courant d'air donc ce n'est pas une priorité.
C'est pas large, parfois on a le kiki qui trempe mais c'est jolie :))
Bonne nouvelle pour Laurent cavité riche en faune souterraine.
Allez une dernière avant de terminer le Conte rendu.

dimanche 9 décembre 2018

Castet: mise au Gabarit (tête du P12)

Nous voilà reparti au Castet pour mettre au gabarit la cavité, aujourd’hui la tête du P12. Nous sommes quatre Valérie, Jean-Pierre, Fred et moi-même. Vous vous en douté avec JPC nous allons donc aussi commencer la topographie de la cavité! En bleu la grotte du CA1 et en rouge la grotte du Castet CA10. Je parts avec Valérie en tête du P12 pour commencer la désobstruction alors que JP et Fred commence la topographie de surface. Quatre pailles après nous ne reconnaissons plus les lieux, le départ du puits est très confortable! Pourtant un bruit étrange nous a perturbé, Valérie a bien aperçu une forme noire ressemblant à un gros rat... Elle est flippante ta grotte Miguel, mais comme de vaillant soldat le travail a été fait. Ci-dessous Miguel à l'équipement du P12. On voit bien le travail accompli avec l'aide de Fred à la manœuvre ou plutôt à la pelle! Pendant ce temps là JPC joue au sabre laser alors que le rat/chat essaye d'attraper le point rouge! En attendant faut bien faire avancer la ligne car la prochaine sortie sera consacré à élargir le P12 jusqu'au plus bas. Un petit coup d’œil avant de descendre à l'étage intermédiaire pour un bout de première. Jpc me suis de prêt illuminant le puits de multitude d'effet de lumière, la guerre des étoiles. Les étoiles elles sont dans mes yeux après une descente d'un nouveaux puits vierge. Fred lui attend patiemment car pour l'instant il lui est interdit de descendre, alors il s'occupe à ouvrir un nouveau passage, un phénomène ce type! Jpc lui continu l'avancée du plan, en quelques sorte il fabrique la grotte qui n'existe que dans nos têtes. Un dernier coup d’œil avant de remonter, les accus sont vide et nous voulons sortir avant la nuit pour faire la lessive. Voilà pour aujourd'hui, les photos sont l’œuvre de Valérie Boutolleau.

samedi 17 novembre 2018

Après le Mammouth, l'ours et l'Izard voilà de la Hyène!

Ce matin je parts avec Dom (Dominique Cassou) pour rejoindre Fred (Frédéric Joly) dans le bois dont on ne dira pas le nom. Nous partons finir la désobstruction de la galerie inférieure de la grotte XXX. Le résultat de la précédente séance est moyen cependant cela passera tout de même. La grotte est humide et un filet d'eau parcourt la cavité. Rapidement on se retrouve comme des monstres d'argile. Nous grattons le planché stalagmitique pour gagner un maximum de volume... Finalement je finis par passer. Rapidement je me retrouve nez à nez avec de nombreux ossements. Je cesse ma progression pour la continuer cette après-midi en étant accompagné de Frédérique Maksud de la DRAC. La désob est faite, premier objectif atteint. En attendant l'arrivée de Fred Maksud nous allons prospecter la zone. Visite d'une grotte connue comblait par des remplissages et qui fait office de tanière à blaireaux. A noté trois grands rhinolophes et de bonne trace de guano. Plus bas une résurgence est répertorié, malheureusement elle bute immédiatement sur un siphon. Nous prospectons la zone sans grand résultat si ce n'est quelques aménagements de charbonnier. Enfin nous allons manger pour retrouver Fred Maksud. Nous rencontrerons les locaux avec qui nous partagerons un bon café bien chaud chaleureusement offert. De retour à la grotte Fred M est conquis, admiratif des nombreux ossements qu'elle renferme. Rapidement il est formel il s'agit d'Ours brun, pour lui la grotte à un véritable intérêt. Un crâne identifié (sur photo) par plusieurs Paléontologues serait un isard. Un isard fort curieux par la courbure des chevilles vers l’avant, qui est beaucoup plus marquée que sur les spécimens actuels(C Berducou). Nous voilà partis en exploration dans la galerie inférieure, Fred en tête, il découvre un maxillaire d'une hyène! Formidable découverte qui permet de dater les ossements dans une fourchette de 23000 ans tout de même. Derrière nous découvrons de nombreux ossements dans les remplissages dont un nouveaux crâne d'ours. La journée se termine, Fred Maksud repartira avec le maxillaire de la hyène et une caisse d'ossement extrait de la désob du remplissage pour étude. La grotte sera refermé aux petits oignons pour éviter le pillage.

lundi 15 octobre 2018

Paléo, Biospé tout azimut!

Aujourd'hui nous allons jouer au scientifique,les effectifs, Laurent, Fred, Miguel et notre chercheur du CEN (Conservatoire d'espaces naturels de Midi-Pyrénées) Sylvain D. Nous commençons notre périple à Titouanouk ou une espèce d'araignée non répertorié dans le secteur attire notre attention,la Leptoneta De plus, la Leptoneta que Sylvain est venu rechercher, et qu'on a retrouvé, ne serait peut-être pas L. jeanneli comme supposée, mais une autre espèce nouvelle pour la France : L. leucophthalma, connue à ce jour uniquement en Espagne (si c'est la même espèce !!). Du matériel va partir en génétique pour tenter de clarifier la situation. Toujours est il que la sortie à été couronné de succès. (ci-dessous:Troglohyphantes marqueti " C'est muni d'un petit tuyau et d'un réservoir que nous scrutons chaque recoins de la salle Léna l'exploratrice. Pour compléter notre collection nous allons dans la grotte de l'homme mort qui elle héberge d'autres espèces.(Nesticus cellulanu) Aujourd'hui pas de courant d'air dans la désob en cours à l'homme mort... Nous allons ensuite faire des prélèvements dans la grotte xxx en cours d'exploration, nous en profitons pour voir la réussite de la dernière désob! Derrière la première nous attend avec une belle galerie avec rivière calcifié et encore des ossements au sol... Nous effectuons un nouveau tir pour passer le prochain coup. Bien sûr la première s'effectuera avec la présence de la DRAC pour ne pas effacer ou perturber le contexte...(Tegenaria inermis) La journée n'est pas terminé nous partons sur la grotte de Labastide ou après un petit bonjours aux guides de la grotte blanche nous allons faire nos derniers prélèvements à l'entrée de la grotte préhistorique. Le paysage est somptueux l'entrée gigantesque renferme un brouillard du plus bel effet! Décors de Nouvelle-Guinée. Malheureusement pas de photo à Labastide.Ah oui celle là je peux Voilà superbe journée d'exploration en tout genre! photos sous bino => Pierre Oger. phtos web = Phineau