samedi 18 janvier 2014

800 mètres de galeries et ça continue...

L'explo continu, les deux clubs sont bien représenté, trois personnes du Snec et deux personnes des Aquaterrestres. L'objectif principal de la journée et de déséquiper la main courante entre la galerie des mile et une nuits et la salle Max et compagnie. Voie royale, très large et très belle mais nous progressons au milieu des coulées stalagmitiques avec des bottes pleines de boue... Comme nous avons trouvez de multiple accès en tout sens, protégeons la nature et évitons donc ce passage. A l'aide d'eau, de brosse et de pulvérisateur nous nettoyons toutes traces de nos passages. Ronan prend les dernières belles photos vue de cet angle et j’attends donc avec impatience le résultat. En attendant voilà les miennes prises à la volée sans grand matèriel.
De 800 et ça continue
De 800 et ça continue
De 800 et ça continue
Voilà Une page est tourné nous balisons l'entrée du Puits Titouanesque à l'aide de petit piquet alu et d'un cordeau. Merci de respecter le balisage qui permet tout de même de belle photographie. L'accès se fait par ailleurs face à la coulée maintenant toutes neuves avec un accès à la galerie des miles et une nuits.
De 800 et ça continue
De 800 et ça continue
Nous passons donc par là et rapidement nous sommes au bas du puits. Là nous balisons les passages les plus fragiles et les plus beaux.
De 800 et ça continue
Il serait dommage d'effacer pour toujours cette arc en ciel de couleur et ce feux d'artifice non?
De 800 et ça continue
C'est plus de 13h00 il est temps de manger. Nous sommes à proximité d'une suite prometteuse, bien que j'avais l'intention de "paillé" l'extrémité des conduites forcés nous nous engageons vers la première...
De 800 et ça continue
De 800 et ça continue
Je m'engage dans la première étroiture ça passe juste et sans le baudrier! le plafond se relève à peine qu'il faut de nouveau s'enquiller dans un autre passage bas en évitant des stalactites... Enfin une petite salle permet à tout le monde de se redresser et d'admirer le paysage.
De 800 et ça continue
Voilà je suis rendu au seuil de la découverte derrière dans ce laminoir, personne ne peu ou ne sait ce qu'il s'y trouve. c'est à la lumière de ma lampe qu'une histoire va s'écrire. Mètres par mètres chèrement gagner la grotte va se livrer difficilement car la jeune farouche ne se dévoile qu'après maintes efforts.
De La bête des Baronnies
Le vent souffle dans mon visage, respiration de la bête encore vivante qui guide ma quête. Le plafond s'abaisse et je doit casser de multiples concrétions. Je ne vois que sur quelques mètres et après quinze mètres d'efforts et un virage la suite se dévoile à moi.
De 800 et ça continue
Les copains m'appelle! Et alors ça continu? Oui ça continu mais encore cinq à dix mètres de plus dans le même calibre et ensuite une étroiture comme ci dans ce laminoir c'était large. Masse à la main je casse tout ce qui dépasse en haut et en bas...Le sol sonne de plus en plus creux... Je rampe sur un planché stalagmitique certainement très fin s'en savoir ce qu'il se trouve en dessous je n'aime guère cette sensation
De 800 et ça continue
Je m'engage dans l'étroiture l'arête de la roche me racle le dos et l’appuie se fait dans le sens contraire à mon anatomie.Je me retourne donc, heureusement derrière cela s'engrandit et je peu me redresser pour casser un peu le passage. Voilà à une trentaine de mètres durement gagnées.J'appelle Laurent pour qu'il suive mes pas histoire de me rassurer.
De 800 et ça continue
J'avance encore et le plafond s'abaisse à la limite du raisonnable. Je doit casser les deux minuscules colonnes pour faire un passage de quelques centimètres ou je me faufile... Encore quelques mètres et là le plafond s'abaisse encore au delà du raisonnable je m'avance jusqu'au seuil pour voir un peu mieux la situation. Derrière, derrière cela s'agrandit franchement! Victoire alors que je pensais presque avec découragement à un fin irrémédiable...
De 800 et ça continue
Un mètre cinquante de désob donnera accès à un passage de plus de trois mètres de large et au moins un mètre de haut. Déjà on devine les concrétions et la beauté de ce qui nous attend...
De 800 et ça continue
Le courant d'air soufflant est très présent la suite s'ouvre bien, il semble y avoir une arrivée sur la gauche. La vue nous permet de bien estimer les dimensions et la vue donne sur plus de cinq mètres.YES
De 800 et ça continue
De 800 et ça continue
Voilà nous retournons tous au départ du laminoir de la bête et de sa première étroiture. Deux pailles seront nécessaire pour que le passage soit bien confortable. La deuxième sera d'une redoutable efficacité en cassant beaucoup plus que prévu se qui permet de rendre l'endroit presque confortable.
De 800 et ça continue
De 800 et ça continue
Pendant que je bosse certain s'amuse et varappe tranquillement.
De 800 et ça continue
De 800 et ça continue
Un dernier balisage au pied de la coulé et c'est l'heure de ressortir. Il et 19h00 et avec la marche d'approche nous ne somme pas au voiture avant 21H30! Nous songeons de plus en plus à un camp pour cette été.
De 800 et ça continue

3 commentaires:

Cathy Duquenne a dit…

Magnifique ! Merci pour ces instants partagés !!!

miguel a dit…

La prochaine fois j’espère que tu seras des nôtres

Alex Grand Chef Mutilé des Aquas a dit…

Objectif le km à la prochaine séance !!!!