jeudi 1 mai 2014

La grotte se défend

Pour changer il pleut, c'est la mousson Pyrénéenne, dehors la température ne change pas 13°. Aujourd'hui c'est un interclub Miguel des Aquas, Jean-Luc du Snec et Véro du GSHP. Nous retournons à Titouanouk pour continuer la désobstruction et voir un peu mieux la suite de la galerie de la bête. Jean-Luc part équiper un ressaut dans la galerie des excentriques pour de future exploration. Véro et moi partons voir le résultat de la désobstruction d'hier...
De Galerie de la bête
Après les vingt cinq mètres de ramping la galerie de la Belle permet de nous redresser.
De Galerie de la bête
Et d'admirer le concrétionnement en essayant d'en casser le moins possible.
De Galerie de la bête
Nous attaquons le déblaiement des gravats, encore une désob réussi. Nous passons et directement je scrute se qui se révèle dans le petit trou de 15x20 cm... ça continu dans le même gabarie mais par là ça ne passera pas. A droite je me glisse vers un passage qui m'oblige à m’ôter le casque. Tout le zef vient de là et il est de plus en plus fort. Je distingue très bien le départ d'une nouvelle galerie remontante qui repart en sens inverse. Avant il faut sécuriser le passage précédent car un bloc menace de tomber. Véro remarque une formation remarquable, un mur parfait sur le côté de la galerie. C'est bleffant que la nature puisse faire quelque chose d'aussi parfait!Après réflexion j'émets l'hypothèse d'un fantôme de roche qui résulte d'une dissolution des carbonnades tandis que le reste de la roche conserve sa structure, ici les bancs calcaire...
De Galerie de la bête
Pendant que je perce la roche Véro part aider Jean-Luc qui coince dans les étroitures...
De Galerie de la bête
Le Mass n'est pas là ce qui aurait bien arrangé JL bloqué de toute part. Mais avec un peu de burinage ça passe.
De Galerie de la bête
Maintenant que Jean-Luc nous à rejoint nous pouvons retourner en arrière, allez JL motivé...
De Galerie de la bête
Malheureusement il faudra encore deux allez retour et deux pailles pour sécuriser le tout. Nous sommes rompu, Jean-Luc a froid il ressort donc le perfo pendant que Véro et moi préparons un dernier trou dans l'étroiture de la suite. La ralonge étant trop courte je rajoute un rouleaux de dix mètres. Je vous passe les détails pour raccorder le tout ou avec ma douceur j'ai exploser la bobine. Toujours est il que rien n'à marché, fil trop long, fil coupé, on verra ça la prochaine fois...Mes bleues ne veulent plus se refaire cette galerie de la bête.
De Galerie de la bête
Dehors on ne ressemble plus à grand chose...

6 commentaires:

Véro D a dit…

On rentre à la maison avec des bleus, égratignures, bosses, couvert de boue et gelé : des vrais gosses quoi ! mais qu'est ce que c'est bon!
en plus on ne se fait pas engueuler par les parents en rentrant .....que du bonheur!
Véro

miguel a dit…

Moi en tout cas j'ai bien gratté le verni au niveau de ma tempe. Faut que je réfléchisse plus la prochaine fois histoire de garder un peu de cheveux!

Cathy Duquenne a dit…

Ohhh magnifique ! Je pense que Jean Luc a eu un choc thermique... Chaud-froid quoi !!! ��

Bruno N a dit…

La prochaine fois, si y'a pas le Mass, je viens pas !!!!!

Véro D a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Véro D a dit…

Pas de faux prétextes Bubu , si tu restes coincé, il y a le burineur pour te débloquer , je me suis entraîné maintenant je suis au point !
Je risque de me vexer si tu ne me fait pas confiance ...smile.
PS: bravo Jean Luc pour ton courage!!!!

6 mai 2014 07:06 Supprimer